06 décembre 2006

Sur les traces de Davy Crockett

davy_crocket

Ici, c’est le Nouveau Monde. On est loin, très loin du raffinement, de la créativité, de l’élégance qui faisaient mon bonheur lorsque je me baladais dans les rues de Paris. Nous on n’a pas ça, ni ça, ni ça, ni ça. 

Oui mais nous, on a les bois, et Hélier ajouterait qu’on a Davy Crockett !!

catoctin12

Alors, à l’automne, quand les feuilles des arbres deviennent sang et or (petit coucou aux Catalans de la famille) on va jouer a Davy Crockett en passant la nuit dans une cabane en rondins au beau milieu des bois d’un parc national (on choisit quand même celui où se trouve Camp David, nous ne sommes pas n’importe qui, voyez-vous).

catoctin



Enfants gagas de bonheur. Parce que c’est trop génial de faire un grand feu quand la nuit tombe, de faire chauffer dessus son cassoulet du soir puis son petit déjeuner. Facile a dire maintenant, heureusement que :

  • Papa est très fort pour allumer les feux (il a du s’entraîner en cachette avec les gros dossiers qu’il ramène du bureau)

  • Constance est championne pour dénicher du petit bois (avec une technique très personnelle, devinez…oui, elle grimpe aux arbres. Véridique)

  • Hélier s’occupe avec ardeur d’alimenter le feu (=jette dedans tout ce qui se trouve à sa portée)

  • Renaud, qui le prend pour une bougie géante, n’a pas encore assez de souffle pour l’éteindre, malgré ses efforts et à sa grande stupeur.

Oui, heureusement, parce que Maman avait oublié a la maison la petite bouteille (de gaz) qui va avec le petit réchaud acheté pour chauffer les casse-croûtes….-ben quoi, ça peut arriver à tout le monde !!

catoctin2   catoctin1

catoctin3 catoctin4 catoctin5 catoctin6



Et je ne vous refais pas le couplet sur la splendeur de la nature, mais c’était vraiment très beau.

 

catoctin7   catoctin8

catoctin11    catoctin10



Comme dirait le Petit Nicolas « un souvenir que l’on chérira ». Ça nous tellement plu qu’on compte le refaire (mais au printemps, parce que la cabine, elle n’a ni vitres –un simple grillage- ni chauffage), avis à nos visiteurs adeptes de retour à une vie simple et « rustique » (hi, hi, hi…)

Et puis, rassurez-vous 1. Les ours se sont fait très discrets 2. Il n’y a évidemment pas les commodités modernes dans la cabane, mais elles sont bien là, un peu plus loin, la preuve…

catoctin13

   

Posté par la_doro à 05:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Sur les traces de Davy Crockett

    Ca fait envie !

    Coucou les Loulous ! Ca fait drôlement envie Davy Crokett. Bravo pour ce blog et bravo pour les photos ! Bises à tous.

    Posté par Parrain Antoine, 06 décembre 2006 à 20:38 | | Répondre
Nouveau commentaire